Le B-A-BA du numérique

retour

À l’occasion de la venue de World Electronics Forum et de la 1ère Édition de la Connected Week en octobre 2017, la rentrée sera connectée, à Angers. Préparez-vous à cette programmation riche, en apprenant ou en révisant les fondamentaux du numérique.

Le numérique, c’est quoi ?

Le numérique est un langage, un code constitué de suites de nombres représentés en système binaire par des groupes de 0 et de 1. Ce langage est utilisé par différents équipements conçus pour le comprendre, comme les ordinateurs, les tablettes, les appareils photo, les caméscopes, les écrans de télévision etc... Il produit également des informations comme des photographies, des films, de la musique par exemple. Il permet notamment aux machines de communiquer entre elles grâce aux programmes informatiques que sont les logiciels. Aujourd’hui, le numérique est partout, ce que l’on mesure, ce que l’on enregistre, ce que l’on reproduit, ce que l’on stocke, ce que l’on archive. Il a bouleversé notre quotidien et engendré de nouveaux comportements ainsi que de nouveaux besoins.

 

Le numérique devenu indispensable au quotidien

Premier pilier de l’économie française, en 2016, le secteur du numérique représente 52,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel et génère plus de 427 000 emplois, en France, selon le Syntec Numérique. Désormais, acteur indispensable à la compétitivité des entreprises, tous les secteurs d’activité font usage du numérique pour se développer, améliorer leur processus interne ou offrir de nouveaux produits et services. Le secteur médical, par exemple, fait appel au numérique lors des opérations chirurgicales de précision où les médecins guident depuis un ordinateur des bras robotiques ; autre illustration, le secteur agricole, où les apiculteurs peuvent désormais travailler avec un module connecté pour suivre à distance l'évolution des colonies d'abeilles. Aujourd'hui, nous sommes confrontés au numérique quotidiennement et nous ne pouvons presque plus nous en passer. La ville devient intelligente et améliore la vie de ses usagers en leur apportant des solutions numériques concrètes et efficaces. À Angers, par exemple, les angevins et les touristes peuvent profiter d’un réseau internet public et gratuit dans toute la ville. Pour aller plus loin dans sa démarche de ville intelligente et connectée, Angers a lancé en 2016, une plateforme d’expérimentation en matière d’objets connectés et de services associés à ce sujet : PAVIC (Projet Angers Ville Intelligente et Connectée).

 

Révolution numérique

Après la révolution industrielle, nous sommes entrés dans la révolution numérique. Cette révolution a été possible grâce aux progrès récents de l’électronique : des seuils déterminants ont été franchis en matière de miniaturisation, de faible coût, de consommation d’énergie minimale, accompagnés de l’émergence de nouveaux réseaux dédiés à l’Internet of Things (IoT).

Il devient possible d’intégrer des fonctions numériques dans des objets quelconques, même peu coûteux, et ainsi de pouvoir percevoir et agir d'une nouvelle manière sur le monde réel au travers de milliards de nouveaux outils numériques qui peuvent s’appliquer dans tous les domaines. L’imagination n’a plus de limites, car la plupart des usages permis par ces nouveaux objets connectés n’ont pas encore été inventés et promettent une nouvelle transformation de nos modes de vie : transports, santé, loisirs, silver economy, énergie, matériaux, maisons et villes intelligentes, etc. Le nombre d’objets connectés a déjà dépassé celui des êtres humains sur la planète, et cette croissance va s’accélérer. Le monde entier sera bientôt connecté.

 

B.A-BA du numérique

 

  • Big data. Littéralement, ce terme signifie mégadonnées, grosses données ou encore données massives. Il désigne un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ou de gestion de l’information, n’est réellement en capacité d’analyser. Ces données sont baptisées Big Data ou volumes massifs de données. Inventé par les géants du web, le Big Data se présente comme une solution dessinée pour permettre à tout le monde d’accéder en temps réel à des bases de données géantes.

 

  • Blockchain. La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations à coût minime, sécurisée, transparente, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain (littéralement une « chaîne de blocs ») désigne une base de données sécurisée et distribuée dont le contenu et l'ensemble des transactions sont partagés par ses différents utilisateurs et dont chacun peut en vérifier la validité.

 

  • Cloud computing. Le cloud computing, qui se traduit par l’informatique en nuage en français, est l'accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables. Plus simplement, le cloud permet d’utiliser des ressources informatiques sans les posséder physiquement. Concrètement, hier pour stocker et regarder vos photos numériques, il vous fallait un ordinateur ou un disque dur suffisamment grand. Aujourd’hui, il vous suffit de stocker vos photos sur le cloud et vous pouvez y accéder sur n’importe quel périphérique connecté à internet. Plus aucun risque de les perdre.

 

  • Cybersécurité. La Cybersécurité est l’ensemble des outils numériques permettant de garantir la protection des données stockées dans le cyberenvironnement/cyberespace par les utilisateurs et les organisations.

 

  • Fablab. Un Fab Lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où toutes sortes d'outils de fabrication numérique, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets, sont mis à sa disposition (imprimantes 3D, machine de découpe laser...).

 

  • Hardware. Le matériel informatique, traduction du mot anglais « hardware », est l'ensemble des pièces détachées des appareils informatiques, aussi bien les pièces situées à l'intérieur du boîtier de l'ordinateur que celles à l'extérieur (les périphériques).

 

  • Industrie du futur / Industrie 4.0. « Usine/industrie du futur », « Industrie 4.0 », « Smart Factory »… les déclinaisons sont nombreuses pour décrire un même phénomène : l’évolution des méthodes de production dans l’industrie. Après l’usine mécanisée, électrifiée, automatisée, l’usine du futur est en marche. C’est une usine moderne et connectée, ouverte à l’international et capable de concevoir et fabriquer un produit complexe et personnalisé. Plus réactive et plus flexible, elle utilise des procédés de simulation virtuelle permettant d’anticiper tout le cycle de vie d’un produit avant même sa production. Les produits au sein d’une industrie du futur sont imaginés de manière collaborative, en s‘appuyant sur des procédés et matériaux nouveaux. L’usine du futur s’intègre en harmonie dans son environnement, et répond aux défis sociétaux et écologiques.

 

  • Intelligence artificielle. L’intelligence artificielle est l’ensemble de théories, de concepts et de techniques destiné à concevoir des machines capables de reproduire l’intelligence humaine.

 

  • Internet des objets. Plus connu sous son sigle anglais IoT (Internet of Things), l’Internet des Objets, IdO ou objets connectés est la matérialisation d’Internet dans le monde réel. Il concerne tous les objets, voitures, bâtiments et d’autres éléments reliés à un réseau d’Internet physique par une puce électronique, un capteur, une connectivité réseau leur permettant de communiquer entre eux, de collecter et d’échanger des données.

 

  • Réalité augmentée. La réalité augmentée désigne une interface virtuelle, en 2D ou en 3D, qui vient enrichir la réalité en y superposant des informations complémentaires, par l’intermédiaire d’un smartphone ou de lunettes par exemple.

 

  • Software. Software se traduit en français par logiciel, qui constitue l'ensemble des programmes et des procédures nécessaires au fonctionnement d'un système informatique. Dans la famille des logiciels, on trouve par exemple des logiciels d'application qui sont spécifiques à la résolution des problèmes de l'utilisateur (progiciel, tableur, traitement de texte, grapheur, etc.), mais aussi des logiciels d'enseignement ou didacticiels, des logiciels de jeu ou ludiciel, etc.

 

Maintenant que vous savez tout sur le numérique, vous êtes parés pour les événements à venir.

Un mot du lexique numérique vous turlupine, interpellez-nous avec le hashtag #ConnectedWeek sur les réseaux sociaux !

 

Sources :